Les Origines du stylo

Le nom Stylo vient du grec Στύλος, qui a donné Stilus en latin.

Le Stilus des romains était un poinçon d’os ou de métal. L’extrémité pointue servait à écrire sur des tablettes en cire, l’extrémité plate permettant d’aplanir la cire et d’effacer ou de corriger ce qui avait été écrit.

Notre stylographe moderne vient donc de la juxtaposition du grec Στύλος et γράφειν, qui signifie écrire avec un stylet.

Le latin Stilus est également à l’origine du mot style.

Écrire, choisir son stylo, ne sont pas des actes anodins. Ils traduisent l’expression d’un style et d’une expression personnelle.

Il existe aujourd’hui quatre types de stylos, le stylo à plume, le stylo à bille, le roller et le portemine.

La plume est le mode d’écriture le plus ancien.
Les égyptiens, puis les romains, utilisaient des roseaux taillés, les calames, pour écrire sur des tablettes en argile ou des papyrus. La plume, d’oiseau, remplaça peu à peu le roseau en Occident au début du haut Moyen-Âge.
Songez, en choisissant votre stylo à plume contemporain, que les grands classiques de notre culture française, de Madame de Lafayette à Beaumarchais, ont été écrits à la plume d’oie.

La plume acier, associée à un encrier en verre ou en faïence, fit son apparition au début du 19ième siècle et a contribué à l’éducation de générations entières d’écoliers en Europe.

Le dernier pas vers le stylo à plume moderne a été accompli par Lewis Edson Waterman en 1884, inventeur du stylo à plume avec réservoir intégré.

Lewis Edson Waterman était courtier d’assurance à New-York dans les années 1880. Un contrat lui échappa un jour, en raison d’un pâté provoqué par une plume défaillante et par un encrier sauteur. Il s’empressa de travailler sur un stylo plus fiable et inventa le stylo avec un réservoir dans le corps du stylo alimentant la plume par un ingénieux système de conduit capillaire.
De nos jours, tous les stylos à plume utilisent le système inventé par Lewis Edson Waterman.

Le stylo à bille est né en 1938. Le brevet a été déposé, en Hongrie, par les frères László et Gyórgy Biró. Une encre huileuse visqueuse, contenue dans la cartouche, est déposée sur le papier grâce une bille, d’environ 1 mm de diamètre. Contrairement au stylo à plume, le bille est insensible à la pression et peut écrire dans toutes les positions.

Le Roller, né au début des années 60, utilise une encre aqueuse ou, depuis les années 80, une encre gélifiée. Ces deux types d’encre, plus fluides, saturant davantage le papier, la pression à exercer sur le roller est moins forte que pour une bille et procure un confort d’écriture plus agréable.

Le premier portemine a été breveté en 1822, en Angleterre, par Sampson Mordan et Gabriel Riddle. Il consiste en un tube abritant un mécanisme poussant une mine graphite au fur et à mesure de son utilisation. Notez que Stylomine est une marque déposée en 1921 par l’ingénieur français Yves Zuber. Le vocable Stylomine est passé dans le langage courant mais il est plus exact de parler de portemine, également orthographié porte-mine, ou de pousse-mine au Québec. Un portemine est généralement équipé d’une gomme qui permet d’effacer aisément la trace laissée par la mine en graphite.

Plume, Bille, Roller, Mine : Comment Choisir son stylo ?


Stylo à Plume

Un puriste choisira un stylo à plume, dont les pleins et les déliés exprimeront toutes les facettes d’une pensée originale et féconde. La plume est l’archétype de la pensée et de l’écriture. Qu’un jeune auteur ou qu’un polémiste traduise sa pensée avec un traitement de texte sophistiqué ou avec un crayon sur la nappe d’un guéridon de café, la critique évoquera sa plume prometteuse ou sa plume acérée. Sauf à perdre son âme, la plus ancienne émission littéraire radiophonique s’appellera toujours le Masque et la Plume. 

La plume peut être d’or ou d’acier, extra-fine, fine, moyenne ou large.

Le meilleur confort d’écriture est procuré par une plume or 18 carats. Une plume or est généralement gravée avec le chiffre 750 indiquant un alliage de 750 millièmes, ou 18 carats d’or fin, et de 250 millièmes, ou 6 carats, d’un autre métal, généralement du cuivre et de l’argent dont les proportions déterminent l’or jaune, rose, rouge ou blanc. Le type d’alliage n’altère pas le confort d’écriture. Il détermine seulement l’harmonie de la couleur de la plume avec le décor du stylo.

Aujourd’hui les plumes acier, moins onéreuses, offrent un confort d’écriture proche de la plume or.

Le choix de l’or par rapport à l’acier confère un cachet plus personnel et précieux à votre propre stylo et valorise également la personne destinataire du stylo, dans le cas d’un cadeau.

Une plume EF, extrafine ou F, fine, est à conseiller pour une écriture fine et serrée. La plume est comparativement un peu plus dure. La plume M, moyenne, plus souple, convient à une écriture plus fluide et espacée et à une signature plus ample. La plume B, large, est réservée pour une écriture qui prend ses aises et remplit largement la feuille. Dans le doute la plume M est un bon compromis.

L’alimentation de votre stylo peut se faire par cartouche, mini ou standard, par piston amovible, le converter, ou par piston intégré dans le corps du stylo. La cartouche est le mode le plus pratique et il est aisé d’avoir une boite à disposition. Le piston amovible évite d’avoir à jeter des cartouches en plastique vides. Mais il nécessite que vous ayez un flacon d’encre à porté de main. Il permet également de mélanger des couleurs d’encre diverses pour une couleur qui vous sera propre (si vous êtes habile dans le mélange des couleurs). Vous pouvez également, en fonction de vos usages et de vos déplacements, alterner cartouches et piston amovible.
Le piston intégré dans le corps est réservé aux stylos haut de gamme.

Nettoyez régulièrement votre stylo avec de l’eau claire, afin d’éviter que les pigments utilisés ne sèchent et n'encrassent les conduits capillaires, en particulier si vous utilisez de l’encre noire. 


Stylo à bille

Le bille est probablement le type d’écriture le plus répandu, notamment en raison de son côté pratique et de son faible coût. Il a connu son heure de gloire à l’époque des formulaires avec carbones sur lesquels il fallait appuyer fortement pour que l’administration destinataire puisse lire et accepter tous les feuillets.

Facile d’emploi, son encre visqueuse ne séchant quasiment pas, le stylo à bille ne nécessite pas de capuchon et est constitué d’un corps unique. Deux systèmes coexistent pour sortir et rentrer la recharge bille : le mécanisme à poussoir qui peut s’utiliser d’une seule main et le mécanisme tournant, plus chic, qui demande à être activé des deux mains.
Notez qu’une recharge bille peut écrire plusieurs kilomètres et durer plusieurs années. Il n’est point nécessaire de la changer trop souvent.

Un conseil : si votre bille a pris quelques semaines de RTT et reprend le travail avec difficulté, frottez-la sur la semelle de votre chaussure pour la réactiver.

Un autre conseil : Messieurs n’oubliez pas de rentrer la bille avant de remettre votre stylo à bille dans la poche intérieure de votre veston, Mesdames faites de même avant de glisser votre bille dans votre sac à main.


Roller 

Le roller est un bon compromis entre le stylo à bille et le stylo à plume.

Son encre liquide se dépose naturellement sur le papier sans qu’il soit nécessaire d’exercer une forte pression. La plus grande volatilité de l’encre nécessite de refermer le roller avec un capuchon lorsqu’il n’est pas utilisé. Par ailleurs, contrairement à un bille, une recharge roller écrit environ 500 à 600 mètres et doit être remplacée régulièrement, quelques semaines ou quelques mois en fonction de son utilisation.


Portemine

Le portemine, généralement associé à une gomme, offre l’avantage d’un trait fin qui peut être effacé rapidement et sans laisser de trace. La mine, en graphite, est disponible en tailles 0,5 mm ou 0,7 mm, la taille 0,7 mm étant plus résistante que la taille 0,5.

La finesse de la mine évite de devoir la tailler. Elle s’aiguise d’elle-même en écrivant.
Comme pour le stylo à bille, le portemine est disponible, selon les modèles, en mécanisme à poussoir ou en mécanisme tournant.

Conclusion

Si vous n’arrivez pas à vous décider entre Plume, Bille, Roller ou Mine, choisissez un modèle où au moins trois types d’écriture sont disponibles. Nous vous ferons (peut-être) un prix pour l’achat d’un ensemble de plusieurs stylos.